Innovation sociale

L’innovation sociale c’est un pôle très libre et transversal. La personne en charge de ce poste peut choisir une ou plusieurs problématiques lui tenant à coeur afin de monter des projets pour les étudiant.e.s.

Mais alors cette année quelles sont les problématiques principales ?

L’alimentation des jeunes

La sensibilisation à l’équilibre alimentaire semble s’imposer comme un sujet important pour les jeunes. Le but est d’échanger autour de cette thématique, ce que nous consommons, comment nous le consommons, les différents régimes alimentaires et comment éviter les carences en lien avec ces derniers, etc.

Nous essaierons également de développer des moments d’échange autour de la consommation d’alcool dans les contextes festifs.

Les objectifs principaux sont :
– d’organiser des ateliers en lien avec le pôle AGORAé à destination de ses bénéficiaires mais aussi de tous les autres étudiants, ces ateliers seront l’occasion

– d’échanger nos astuces, bons plans et savoirs faire autour de l’alimentation
– des groupes de travail afin d’échanger sur notre conception de l’équilibre alimentaire, son intérêt pour les étudiants et enfin sur les différentes démarches utiles aux étudiant.e.s, d’accompagner les associations dans la mise en place de leurs projets concernant cette thématique

Création d’un jeux de société autour des VSS

Pour remettre en contexte, lors du WECOF (Week-End de Cohésion et de Formation) organisé par le mandat 2019-2020 avait eu lieu une formation Jeux de société. Durant cette formation, la dizaine d’étudiant.e.s présent.e.s avait eu pour mission de créer un jeu de société sur le thème des discriminations et des Violences Sexuelles et Sexistes en utilisant uniquement des matériaux de récupération. C’est ainsi qu’est né le prototype du jeu “Paye ta tolérance”.

Ce dernier, encore en cours de remise au propre comporte un plateau de jeu, des pions à l’effigie d’icônes de la lutte contre les discriminations en tout genre et des cartes de culture générale mais aussi de débat.
La sensibilisation des étudiant.e.s aux thématiques citées précédemment reste le but principal de cette initiative. Pour ce faire, nous espérons, dans un futur proche, pouvoir commercialiser le jeu et ainsi le faire parvenir aux associations de notre réseau.

Le suivi et le développement des tutorats

Cette problématique, toute nouvelle à GAELIS, émane du constat que toutes les filières lyonnaises ne bénéficient pas d’un tutorat, besoin ayant été mis en lumière par la crise sanitaire.

Le but serait de mettre en relation les filières ayant déjà un tutorat et celles désirant en créer un afin d’échanger sur les besoins des étudiants, les innovations pédagogiques mises en place, etc. Ces moments d’échange auraient pour but de permettre aux différentes filières de s’entre-aider et ainsi de s’améliorer.